JAZ

  • Auteur Koffi Kwahulé                
  • Mise en scène Alexandre Zeff                
  • Réalisation Greg Germain            
  • 2017 – 65 mn – Français
  • Musiciens Le Mister Jazz Band Guitare Franck Perrolle Basse Gilles Normand Batterie Louis Jeffroy Saxophoniste Arthur Desligneris Interprète Ludmilla Dabo
  • Assistante & régie plateau Maya Outmizguine
  • Scénographie et lumière Benjamin Gabrié
  • Costumes Claudia Dimier
  • Maquillage & coiffure Léna Rogoff
  • Création sonore & régie son Antoine Cadou
  • Régie Lumière & plateau Bryan Jean-Baptiste
  • Régie Plateau Alexis Forster
  • Production Marie-Pierre Bousquet, Axe Sud
  • Avec le soutien du CNC
  • En coproduction avec La Camara Oscura

Synopsis

Avec JAZ, Koffi Kwahulé va à l’essentiel de ce qui fait sens pour lui et glisse vers le poème musical choc. JAZ est le récit d’un viol, où la parole devient un exutoire, l’acte nécessaire à une certaine forme de libération ; un chant tragique où toute la violence du monde vient frapper la beauté et l’innocence de l’être. Art transculturel, le jazz exprime les grandes émeutes des ghettos des villes industrielles ; l’oppression raciale ; la tyrannie de la misère ; les vies non respectées. La révolte s’impose alors à soi avec la fierté d’être au monde. Le chant de JAZ c’est le corps reconstruit, arraché à la possession de « l’homme au regard de christ ». Un corps musical qui bat de l’intérieur. Une myriade de notes qui redessinent l’existence. La réappropriation de soi par la force de la création !
On dit que
En nous rythme une musique
Qu’on peut ne jamais entendre
A moins de faire silence en soi
On dit que
Cette musique
C’est notre nom.

NOUVEAU - RADIO | Radio | Spectacles |

Les commentaires sont fermés.