Partager sur facebook
Partager sur twitter
lecture-les-auteurs-de-mes-jours-JFCarenco2-copie

Lecture

25 Juillet

11h00

entrée libre

Les auteurs de mes jours

Avec des extraits de texte de Charlotte Delbo, Edouard Glissant, Victor Hugo, André Malraux, Rainer Maria Rilke, André Schwarz-Bart, Michel Serres, Lyonel Trouillot.

 Jean-François Carenco nous livre les lectures qui le fondent et l’émeuvent. Pendant une heure l’ancien préfet partage ses goûts littéraires et quelques souvenirs de sa carrière. Un récit de vie teinté d’émotion et parfois d’humour. Les grands textes se mélangent aux souvenirs personnels, aux anecdotes d’une vie publique marquée par l’Outre-mer.

« Quel plaisir d’être ici pour revisiter avec vous les auteurs, les textes, les amis qui ont été les guides, les cailloux sur le chemin de ma carrière professionnelle, et qui pour moi, réputé homme de pouvoir, forment ma bibliothèque idéale. En effet, pas de responsabilité possible sans aimer la culture et la littérature et cela est vrai pour tous ceux qui aspirent honnêtement à des responsabilités. Ce qui fait la différence, nos choix, nos envies littéraires, ce sont les rencontres que nous faisons dans les territoires où nous sommes au travail. Ce sont les rencontres qui vous rendent meilleurs, qui vous encouragent, qui permettent de donner un sens à votre travail.

Dans chaque lieu, dans chaque poste, des hommes et des femmes éclairent le chemin : vivre, c’est d’aller à leur rencontre et de les aimer. »

 

Après avoir été directeur général du District de Montpellier, Jean-François Carenco rejoint la préfectorale comme secrétaire général de Nouvelle-Calédonie, il occupe ensuite les postes de préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Guadeloupe, de Midi-Pyrénées, De Rhône Alpes… Pour finir sa carrière préfectorale comme préfet d’Île de France.

La littérature et la culture en général ont toujours occupé une place très importante dans sa vie personnelle comme professionnelle. Tout au long de sa carrière il a organisé des rencontres littéraires, ouvrant les portes des préfectures au public pour échanger avec des auteurs. Il est également le créateur du « Prix Montluc – Résistance et liberté » qui récompense chaque année un ouvrage et une production visuelle qui favorisent l’analyse, la réflexion, la valorisation des valeurs de résistance et de liberté.